Des alternatives existent pour presque chaque déchet, à nous de faire le bon choix- Nappilla Blog - Luxembourg
Des alternatives existent – Nappilla

Combien de temps faut-il pour que ces matériaux se décomposent ?

Nous utilisons tous des produits qui ne sont pas forcément bon pour l’environnement et pourtant certaines personnes continuent à jeter leurs déchets dans la nature. Malgré que certains produits soient biodégradable, certains ne le sont pas du tout ou du moins, il faut des milliers d’années avant qu’ils se décomposent. tu verras à la fin de l’article une infographie concernant six produits avec leur durée de décomposition.

Je vais donc énumérer les six produits et leur durée de décomposition puis l’alternative que tu peux utiliser.

Le sac plastique

C’est vraiment le déchet par excellence, il met environ 400 ans avant de se décomposer et en règle générale, il finit dans les océans. Il sera par la suite confondu avec des méduses, ce qui entraînera la mort de ces mammifères marins.
Normalement, à partir du 31 décembre 2018, les centres commerciaux ne pourront plus les donner gratuitement. Chaque client devra débourser quelques centimes pour acquérir ces fameux sac en plastique.

La solution : La plus simple est d’utiliser des sacs réutilisable en tissu ou bien prendre tout simplement un panier comme d’antan.

Le polystyrène

Concernant le polystyrène, je ne vais pas t’expliquer grand-chose sur ce problème, car nous savons tous que c’est un déchet qui met un temps excessivement long à se décomposer environ 1000 ans.

La solution : Le plus simple est d’arrêter d’acheter et de ne plus utiliser ce type de matériaux. Il faut absolument le bannir de votre entourage.

La couche jetable

Bon et bien là, c’est un peu le sujet Nappilla. Si tu nous suis tu as sûrement déjà lu notre blog et nous avons déjà abordé le sujet. Pour rappel : il faut environ 450 voir 500 ans avant qu’une couche jetable se décompose. Je ne reviens pas sur le sujet sur la composition de la couche jetable, tu peux trouver l’info en cliquant sur le lien « Tout sur la consommation des couches jetables, doit-on les utiliser?« .

La solution : Le plus simple est l’utilisation des couches lavables. Tellement plus naturellement pour votre enfant, plus économique et meilleur pour la planète, que l’on ne comprend toujours pas pourquoi il existe encore des couches jetables. Si néanmoins, tu as des questions à ce sujet n’hésitez pas à me contacter.

Le verre

Alors là, effectivement, il faut environ 4 000 à 5 000 ans avant que le verre se décompose, c’est une échelle de temps que l’on a du mal à percevoir. Dans un sens, le verre est-il un déchet très polluant ?. Et bien oui, effectivement, c’est un déchet très polluant, car tu dois le fondre à haute température et cela dégage beaucoup de CO2 dans l’atmosphère. Alors pourquoi faire fondre du verre pour refaire du verre !! C’est vraiment étrange comme concept, mais c’est bien ce qui arrive en ce moment.

La solution : Tout simplement l’utilisation du système des bouteilles consignées . Alors, insiste et contrôle si les bouteilles que tu achètes sont bien des bouteilles consignées.

Le mégot de cigarette

Pour commencer, je vais citer une phrase que je viens de trouver sur le Web
« Le tabac ne pollue pas que l’organisme humain, mais également notre belle planète. »

Car effectivement, un mégot de cigarette mettra entre 5 et 12 ans avant de se décomposer. C’est une catastrophe et le mot est petit. Il faut savoir qu’un mégot de cigarette peut polluer environ 500 l d’eau.

Ci-dessous, une vidéo de Brut, titre de la vidéo « En combien de temps se décomposent ces déchets ? La vie est courte… sauf pour nos déchets ». Tu découvriras d’autres déchets non énumérée dans mon article.

Mégot de cigarette : un déchet ordinaire et toxique vidéo par brutNappilla

La solution : Je ne vais pas aller par quatre-chemins et tu le sais déjà, mais tu dois tout simplement arrêter de fumer. C’est une réponse un peu simple me diras-tu, mais tellement vrai non ? Car en plus de polluer la planète, les fumeurs engraissent nos industriels “tabacologues”.

Une canette en aluminium

La durée de décomposition des boîtes en aluminium type Pepsi, Fanta, Red Bull « toutes ces boissons super saines pour votre corps » mettront environ 200 à 500 ans avant de se décomposer. Alors, ces boissons, en plus d’être mauvaises pour la santé, vont nous polluer pendant un demi-millénaire. Quand on est réfléchi bien, c’est dingue. On achète des choses pour les jeter par la suite. :((

La solution : Arrêter de consommer ces produits, buvez de l’eau dans des verres tout simplement (Eviter les bouteilles en plastique). Encore une solution simple mais tellement efficace. Et là encore tu arrêteras d’engraisser financièrement ces industriels qui eux, ne boivent pas forcément ce nectar nocif pour la santé.

Que fait-on de nos masques chirurgicaux jetables ?

Les masques chirurgicaux ou FFP2 sont une catastrophe écologique - Nappilla.blog

c’est l’accessoire tendance et surtout indispensable face à la crise COVID19, mais le masque de protection pose de sérieux problème face aux enjeux écologiques.

500 ans pour le plastique

Les masques faciales sanitaires FFP2 comme les masques chirurgicaux sont conçus à partir du plastique – polypropylène -. Ce type de matière est également utilisée pour réaliser toutes sortes d’articles en plastique, comme des chaises, des gobelets, des couverts en plastique – même-si ces derniers sont interdits depuis 2017, on peut les retrouver facilement dans certaines enseignes.

Nous sommes tous d’accord que sur le plan sanitaire, l’usage du masque chirurgical est indispensable, mais son usage provoque une pollution énorme, – Car tout simplement le polypropylène ne se dégrade pas en plein air comme dans les sols.

Est-ce-que les masque FFP2 sont tout bonnement recyclables.

Comme pratiquement tous les objets conçus à partir de thermoplastique, le polypropylène des protections faciales pourrait pourquoi pas être recyclé. Il suffirait de les fondre puis de mettre de la matière vierge et le tour est joué. Et bien non ce procédé n’est pas envisageable car excessivement coûteux – Source Ludwik Leibler – Membre de l’académie des sciences et du CNRS

Peut-on peut-être les réutiliser ?

Cette question reste ouverte car au jour d’aujourd’hui aucune réponse claire n’a été fournie. Certains scientifiques et industriels ont proposé via différents groupes de recherche, le fait de pouvoir les stériliser via un procédé à définir pour que les masques puissent être réutilisés sans contaminer son porteur.

La solution : utilise tout simplement un masque lavable. C’est simple, rapide et écologique

Le bilan

Comme tu peux le lire, il y a une alternative à ces exemples de déchets. Alors c’est vrai, il faut peut-être se faire violence et changer nos habitudes, mais ces dernières sont elles si difficile à changer ? Pour ma part, je ne le pense pas. Sur notre site web, tu trouveras une solution au problème de la couche jetable aux protection hygiénique jetables, etc. Pour les autres problèmes, c’est juste ta façon de vivre que tu dois changer. Tu verras tu t’en porterez que mieux et la planète aussi et peut être que ton entourage t’emboîtera le pas pour aboutir au zéro déchet.

Après le confinement, les « déchets Covid »
Des plongeurs ont découvert de nouvelles espèces dans la mer Méditerranée : des masques et des gants… Et les trottoirs de France ne sont pas en reste.
Source de la vidéo : BRUT MEDIA

Sébastien

TES DÉCISIONS TE DONNENT UN POUVOIR.

Durée de vie des déchets par nappilla blog
Durée de vie des déchets – Nappilla

Traitement en cours…
Terminé ! Vous figurez dans la liste.

Si tu souhaites copier des images ou des infographies ou prendre des idées des textes pour ton site web ou blog, tu peux le faire sans aucun problème. Peux-tu juste mentionner le blog en mettant le lien [ https://nappilla.blog/ ], par avance un grand MERCI.