Le vinaigre d'alcool quoi faire avec vinaigre blanc - nappilla - luxembourg

Un peu d’histoire sur le vinaigre d’alcool

Au commencement « le Vin aigre » qui provient sans doute d’une bouteille de vin mal refermée. A partir de là, le vinaigre va vite prendre sa place dans nos foyers dû à ses multiples bienfaits.

Son arrivé est estimé au alentour de 4 000 ans avec des vinaigres de figue pour les égyptiens et du vinaigre de riz pour la chine.

C’est la découverte des capacités du vinaigre comme la conservation des aliments ou encore des propriétés digestives qui vont en faire un produits indispensable.

A table, les Grecs et les Romains y trempent leur pain ou, mêlé à de l’huile d’olive, du miel et des épices, s’en servaient pour assaisonner leurs plats. Il leur arrivait même de boire de l’eau vinaigrée, réputée plus digestive que l’eau pure.

Au Moyen Age en France, le vinaigre, tout comme les épices (gingembre, cannelle, clou de girofle) était très prisé. La corporation des vinaigriers, créée en 1394, avait le monopole de la fabrication et de la commercialisation des vinaigres, verjus (suc acide du raisin cueilli vert) et moutarde (mélange de graines de moutarde broyées et de vinaigre).

Mais, à partir du XVème siècle, avec l’apparition du sucre dans les recettes, la saveur douce est venue concurrencer la saveur forte (épices) et la saveur acide (vinaigre).

Au XVIIème siècle sont apparus sur les tables les légumes marinés au vinaigre, dont les plus emblématiques sont les cornichons, et les conserves vinaigrées de sardine ou de thon.

La place du vinaigre en cuisine connaît ensuite une décadence parallèle à l’avènement de la cuisine bourgeoise qui préfère alors aux sauces acides, les sauces plus riches et adoucies de beurre ou d’huile.

En 1865, Louis Pasteur établit scientifiquement le processus de fabrication du vinaigre, les vinaigreries françaises vont alors passer de l’artisanat au savoir-faire industriel.

Aujourd’hui, avec l’engouement des produits diététiques et la recherche des vrais saveurs, le vinaigre revient à la mode. De grands cuisiniers l’adoptent, tel que Jean-François Piège, avec sa fameuse vinaigrette au vinaigre de Xérès.

Pourquoi le vinaigre ?

Depuis donc environ 4 000 ans, les ménagères l’utilisent de la cuisine au salon en passant par la salle de bain et le jardin…

Mais le vinaigre est-il réellement l’arme ultime contre tous les maux domestiques comme il est si souvent écrit sur Internet ? Je pourrais dire oui, parce que j’utilise moi-même vinaigre et bicarbonate pour l’entretien ménager depuis des lustres en non en  faite depuis 6 ans…

Mais est-ce que je fais bon usage du vinaigre ? Est-ce que toutes les occasions de l’utiliser sont les bonnes ? Économique et écologique, il semble en effet avoir tout bon. Pourtant, si on prenait le temps de tester ça ? Histoire de séparer mythes et réalités ? 

Parce que quand même, fut un temps, il faut savoir qu’on passait les pièces de la maison au vinaigre pour qu’aucune âme tourmentée ne puisse s’y établir…

Alors, dans le vinaigre, il y a sans doute à boire et à manger ! 

Quel vinaigre choisir ?

Alors, quel vinaigre choisir et pourquoi ? Eh bien, pour le ménage et l’entretien de la maison, utilisez le vinaigre blanc. Tout d’abord, parce que c’est le plus économique, ensuite parce qu’il est clair comme du cristal et ne risque pas de tacher ou teindre accidentellement une surface fragile (le vinaigre de vin rouge, par exemple, contient des tanins qui peuvent laisser une auréole). 

Le vinaigre d’alcool s’évapore rapidement et donc son odeur ne reste pas. Mais, surtout, il contient jusqu’à 14  d’acide acétique, qui est le principe « dégraissant» et « désinfectant» du vinaigre, alors que les autres vinaigres ne vont pas en contenir plus de 8…

Bon, en fait, ce qui compte surtout, c’est qu’il est vraiment beaucoup moins cher! Par contre, il est trop fort pour les soins de beauté et mauvais en cuisine. Pour la beauté de la peau, choisissez le vinaigre de cidre, de préférence bio, parce qu’il est riche de nombreux minéraux et autres éléments bénéfiques, qu’il est antioxydant et qu’il est très réputé comme désinfectant. 

Pour la cuisine, enfin, il existe de très nombreux vinaigres : de bière, de vins jeunes ou vieux, rouges ou blancs, de miel, d’alcools de grains, de palme, de dattes, de riz, de malt ou même de jus de raisin, comme le vinaigre balsamique. Le kombucha est obtenu avec une mère à vinaigre et peut se substituer au vinaigre: il est obtenu à partir de thé sucré. Il existe aussi tout un tas de vinaigres aromatisés: framboise, fenouil, miel, etc.

Le kombucha est obtenu avec une mère à vinaigre et peut se substituer au vinaigre: il est obtenu à partir de thé sucré

En conclusion, pour la cuisine, il y en a tant, que ça va être dur de faire ton choix! Et pourquoi ne pas commencer une collection de vinaigres ?

Comment conserver le vinaigre ? 

Le vinaigre se conserve normalement entre 4 et 30°C pas besoin de le réfrigérer, donc, une cuisine normale l’accueillera dans d’excellentes conditions. 

Par contre, mieux vaut l’enfermer dans un placard ou au noir: la lumière peut altérer l’aspect de certains vinaigres. Et veillez à bien boucher la bouteille, au risque de trouver un beau jour une mère – c’est-à-dire un voile opaque, en réalité constitué des bactéries qui transforment l’alcool en acide acétique – flotter à la surface (surtout pour les vinaigres bios, naturels ou non filtrés, comme le vinaigre de cidre) – ça peut être un avantage si tu veux fabriquer ton vinaigre toi-même, mais ça peut aussi avoir un inconvénient: certaines mouches pourraient pondre dans le vinaigre …

vinaigre de cidre une alternative au produits cosmétiques industriels – Nappilla

Voilà c’est terminé j’espère que cet article t’a plu n’hésite à écrire un commentaire juste en dessous , tu peux également t’abonner au blog si ce n’est pas déjà fait et pour ma par je te dis à bientôt.


Nappilla


Mes derniers articles


Traitement en cours…
Terminé ! Vous figurez dans la liste.


Les Livres PDF les plus téléchargés





De l’info durable pour nous, consom’acteur !!

DES ACTIONS POUR UN DÉVELOPPEMENT DURABLE AU LUXEMBOURG
NAPPILLA, LE BLOG ZÉRO DÉCHET N°1 AU GRAND-DUCHÉ DE LUXEMBOURG

Si tu souhaites copier des images ou des infographies ou prendre des idées des textes pour ton site web ou blog, tu peux le faire sans aucun problème. Peux-tu juste mentionner le blog en mettant le lien [ https://nappilla.blog/ ], par avance un grand MERCI.

Nappilla est le blog de la société Nappilla.com
58 rue Michel Rodange L7248 Bereldange Grand-Duché de Luxembourg.

Contact – Mentions légales – Condition Générale d’utilisation