Microplastique un désastre écologique - comment l'éviter - Nappilla Blog - Luxembourg

Les microplastiques : une catastrophe écologique

Si tu es habitué(e) des articles de notre blog, tu sais à quel point nous encourageons les alternatives au plastique. En cosmétique comme dans tous les aspects de notre vie, le plastique est malheureusement encore trop omniprésent. Très polluant, c’est une vraie catastrophe écologique, de sa fabrication jusqu’à sa dégradation.

En effet, lorsqu’il se désagrège, le plastique se délite en de minuscules particules, appelées microplastiques, qui se dispersent ensuite dans l’environnement. Mais les microplastiques ne sont pas seulement issus de la dégradation du plastique. Ils sont aussi volontairement utilisés dans la formulation de certains cosmétiques comme les gommages, exfoliants et gels douche. De nombreuses associations ont alerté la société sur leurs dangers et sur la pollution qu’ils engendrent.

Les cosmétiques, l’une des principales sources de pollution aux microplastiques

La cosmétique traditionnelle est responsable d’une partie de la pollution des eaux de surface par les microplastiques. Ces derniers proviennent majoritairement des nettoyants visage qui contiennent des microbilles de plastique (polyéthylène) utilisées pour leur pouvoir exfoliant. Selon cette étude du Centre de recherche en écologie marine et côtière (MCERC), entre 4594 et 94 500 microbilles pourraient être libérées d’un exfoliant en une seule utilisation !

Ces microplastiques polluent fortement le milieu marin, contaminent les animaux et leur habitat naturel. Si la pollution au plastique est plus visible, notamment sur les plages, celle aux microplastiques passe souvent inaperçue. Pourtant, ils sont partout, à la surface du sable et en profondeur, à la surface de l’eau comme dans les fonds marins, mélangés aux sédiments. L’ingestion des microplastiques s’avère toxique et mortelle pour de nombreux animaux marins comme les tortues et les cétacés. Ils affectent également de façon indirecte les animaux qui dépendent de l’écosystème marin pour se nourrir comme les oiseaux.

Microplastique – Des effets néfastes chez l’homme

Bien entendu, les microplastiques n’ont pas seulement des effets catastrophiques sur l’environnement. En raison de leur taille microscopique, ils semblent invisibles et leurs impacts sont beaucoup trop sous-estimés. Pourtant, les microplastiques représentent un réel danger pour la santé humaine.

D’une part, nous ingérons une grande quantité de microplastiques via l’alimentation, notamment en consommant des produits de la mer : poissons, mollusques, crustacés… Au cours d’une étude, des microplastiques ont été retrouvés chez 40 % des mollusques et 35 % des crustacés testés ! Ils peuvent pénétrer la peau, dans les cellules, les tissus et les organes du corps humain, sans que nous connaissions réellement leurs impacts sur notre santé.

D’autre part, certains microplastiques issus de la cosmétique sont soupçonnés d’être des perturbateurs endocriniens. C’est notamment le cas du méthicone et du diméthicone, du cyclopentasiloxane (D5) ou encore du polyéthylène glycol (PEG).

Comment mettre fin au microplastique - quelle solution - Nappilla Blog - Luxembourg

Comment échapper aux microplastiques ?

Face à ce constat alarmant, nous pouvons légitimement penser qu’il est difficile d’échapper aux microplastiques. Heureusement, des mesures sont prises et des solutions existent pour ne pas s’exposer à cette pollution invisible.

Des décisions européennes

Depuis quelques années, de nombreux pays européens s’engagent à interdire les microplastiques dans les cosmétiques. C’est notamment le cas de la Belgique, des Pays-Bas et du Luxembourg. Fin décembre 2019, la France a également signé l’amendement n°2624. Ce dernier interdit « les microplastiques intentionnellement ajoutés dans les produits cosmétiques rincés à usage d’exfoliation ou de nettoyage ». Mais la mise en vigueur de l’amendement n’est pas immédiate et s’échelonnera progressivement jusqu’en 2027… Hors Europe, certains pays prennent aussi conscience de l’enjeu. La Chine, par exemple, prévoit d’interdire « la fabrication et la commercialisation des produits cosmétiques à rincer contenant des microbilles de plastique » à compter du 31 décembre 2020. Parallèlement, il est aussi important que les pays augmentent le taux de recyclage des plastiques et réduisent leur utilisation.

En attendant, les consommateurs doivent eux-mêmes chercher des solutions pour éviter les microplastiques dans leurs produits cosmétiques.

Se tourner vers la cosmétique bio

Si vous souhaitez vraiment échapper aux microplastiques, tournez-vous vers la cosmétique bio. En optant pour des produits cosmétiques labellisés bio, vous vous épargnerez de longues heures à rechercher les microplastiques dans la liste des ingrédients. En effet, tous les labels bio interdisent formellement l’utilisation de microbilles de plastique. Certaines marques ne sont pas labellisées bio mais proposent également des produits « naturels » sans microplastiques. Le mieux est de vous renseigner auprès de la marque ou d’utiliser une application qui permet de scanner l’étiquette de vos produits.

Opter pour des cosmétiques solides

Choisir des cosmétiques solides est aussi une bonne solution pour bannir le plastique de votre salle de bain. Un gel douche classique, par exemple, contient souvent des microbilles de polyéthylène chargées d’éliminer les cellules mortes de la peau. C’est également le cas des nettoyants visage, de certains shampoings, savons et dentifrices.

Grâce aux cosmétiques solides, comme ceux disponibles sur notre boutique, finis les microplastiques ! Ces derniers sont remplacer par des ingrédients exfoliants d’origine naturelle comme les graines de pavot, la poudre de rhyolite, l’avoine… Pour formuler son nettoyant visage solide peau mixte à grasse, la marque Lamazuna a opté pour de la poudre volcanique et de la poudre de charbon exfoliantes.

Comment repérer les microplastiques dans les cosmétiques ?

Dans les cosmétiques traditionnels, les microplastiques sont facilement repérables. D’une manière générale, la plupart des mots en -one, -oxane, -polymer-, -vinyl ou polyéthylène sont des ingrédients reliés de près ou de loin aux microplastiques. Parmi les microplastiques les plus utilisés par les marques, tu trouveras les suivants : 

  • Polyethylene (PE)
  • Polypropylene (PP)
  • Polymethyl methacrylate (PMMA)
  • Polypropylene glycol (PPG) 
  • Nylon (PA)
  • Polyurethane
  • Acrylates Copolymer
  • Acrylates Crosspolymer 
  • Méthicone
  • Diméthicone
  • Siloxane
  • et bien d’autres…

Si tu trouves un de ces ingrédients dans la liste INCI, nous te conseillons vivement de te tourner vers un autre produit plus naturel. Ta peau et la planète te diront merci !Pour en savoir plus sur ce sujet, je t’invite à consulter notre rubrique dédiée au plastique et microplastiques.

Les microplastiques dans les cosmétiques où en est-on  - Nappilla blog zéro déchet au Luxembourg

Nappilla

Lire mes derniers articles


Traitement en cours…
Terminé ! Vous figurez dans la liste.

Les Livres PDF les plus téléchargés





De l’info durable pour nous, consom’acteur !!

DES ACTIONS POUR UN DÉVELOPPEMENT DURABLE AU LUXEMBOURG
NAPPILLA, LE BLOG ZÉRO DÉCHET N°1 AU GRAND-DUCHÉ DE LUXEMBOURG

Si tu souhaites copier des images ou des infographies ou prendre des idées des textes pour ton site web ou blog, tu peux le faire sans aucun problème. Peux-tu juste mentionner le blog en mettant le lien [ https://nappilla.blog/ ], par avance un grand MERCI.

Nappilla est le blog de la société Nappilla.com
58 rue Michel Rodange L7248 Bereldange Grand-Duché de Luxembourg.

Contact – Mentions légales – Condition Générale d’utilisation