Un seul changement : L’emballage et la production alourdissent considérablement les coûts environnementaux du savon liquide.

Aujourd’hui, la plupart d’entre nous ne sortent pas de chez eux sans un flacon miniature de désinfectant et un masque – nous n’avons jamais eu à penser autant au nettoyage, à la désinfection et au lavage des mains. Et dans cette nouvelle réalité étrange, les diagrammes scientifiques font sensation – comme celui qui est devenu viral pour avoir démontré comment le savon peut percer la membrane du Covid (« comme un clou qui éclate un pneu » selon l’Unesco), laissant le virus dégonflé et impuissant. Dans le même temps, le message constant « lavez-vous les mains » a donné au savon un rôle de premier plan dans la lutte contre le coronavirus.

Le savon et l’eau

Oui, la recette simple et démodée du « un peu de savon et d’eau » a de quoi séduire. Mais un pain de savon est-il meilleur qu’un savon liquide ? En matière de propreté, les deux sont tout aussi efficaces pour tuer les germes. (Et nous n’avons pas à nous inquiéter des bactéries qui se cachent dans les pains de savon – selon une étude publiée par la National Library of Medicine, et d’autres, un pain de savon ne peut pas transmettre d’infection, à condition de bien se laver les mains après l’avoir touché, bien sûr).

Savon et environnement

En ce qui concerne l’environnement, il y a des avantages évidents à opter pour un pain de savon – comme l’emballage. Les grandes bouteilles en plastique et les pompes pour le savon liquide sont exactement le type de déchets que l’on peut éviter, qui ne sont pas nécessaires et qui rendent le transport plus lourd – c’est-à-dire une plus grande empreinte carbone. Un pain de savon, par contre, peut être acheté avec un petit emballage ou parfois entièrement sans emballage. Il peut également durer plus longtemps, une étude ayant révélé que nous utilisons environ six fois plus de savon liquide chaque fois que nous nous lavons les mains.

Un savon solide « modeste »

Si certaines marques, comme Ecover, proposent des options rechargeables, le savon liquide ne pose pas seulement un problème d’emballage. La production d’un savon liquide nécessite cinq fois plus d’énergie pour les matières premières et près de 20 fois plus d’énergie pour la production des emballages qu’un pain de savon. Dans l’ensemble, c’est donc l’humble savon surgras solide qui l’emporte lorsqu’il s’agit d’être respectueux de l’environnement. Vous pouvez également soutenir d’excellentes entreprises française respectueuses de l’environnement, telles que Clémence et Vivien, qui propose une gamme de savons solides dans des emballages recyclés en carton, 100% made in France et Végane, 100% naturelle et Zéro déchet.

Lire les derniers articles


De l’info durable pour nous, consom’acteur !!

DES ACTIONS POUR UN DÉVELOPPEMENT DURABLE AU LUXEMBOURG
NAPPILLA, LE BLOG ZÉRO DÉCHET N°1 AU GRAND-DUCHÉ DE LUXEMBOURG

Les Livres PDF les plus téléchargés 





Si tu souhaites copier des images ou des infographies ou prendre des idées des textes pour ton site web ou blog, tu peux le faire sans aucun problème. Peux-tu juste mentionner le blog en mettant le lien [ https://nappilla.blog/ ], par avance un grand MERCI.


Nappilla est le blog de la société Nappilla.com
58 rue Michel Rodange L7248 Bereldange Grand-Duché de Luxembourg.

Contact – Mentions légales – Condition Générale d’utilisation


Inscrivez-vous à Coinbase en utilisant le lien ci-dessous et obtenez immédiatement 8,88 € en Bitcoin
(Valeur du Bitcoin 55 000 Euros / +300 % sur an)

Tout conseil proposé dans cet article et à titre informatif, veuillez toujours consulter votre médecin traitant ou gynécologue pour toute question concernant votre santé.