La suite : Pourquoi quitter les réseaux sociaux en 2022 ?

Bonjour à toutes et tous

Nous revoilà pour la seconde partie de l’article sur les 20 raisons d’abandonner les médias sociaux. En début de mois nous avons vu les 10 premières raisons d’abandonner les réseaux sociaux, je vous propose donc les 10 raisons suivantes de stopper avec ces fameux réseaux sociaux qui ne le sont pas réellement.

Avant de nous lancer, je souhaite revenir sur point, revenir sur une question, pourquoi utilisons nous les réseaux sociaux?

Personnellement, je pense qu’il y a deux possibilités :

Premièrement, on utilise les médias sociaux pour nous valider, je m’explique. En partageant des photos de ce que l’on fait et des endroits où nous allons, nous cherchons à fixer notre humeur lorsque les gens aiment nos posts. Ou en d’autres termes, même si notre vie est bonne, nous n’avons pas l’impression qu’elle l’est suffisamment à moins que les autres ne le disent.

Et deuxièmement, nous sommes simplement des observateurs. Nous sautons spontanément d’un post à l’autre, nous consommons, nous partageons rarement. Essayant d’échapper à l’insupportable médiocrité de notre vie réelle en regardant les moments les plus magnifiques des autres. Et finalement, finir par vivre une vie virtuelle privée de toute expérience réelle…

Voici donc les 10 premières raisons d’abandonner les médias sociaux.

10  raisons d’abandonner les médias sociaux :

  • 11. Vous commencez à utiliser les médias sociaux
  • 12. Vous récupérez votre attention
  • 13. Vous commencez à chercher des ressources finies
  • 14. Vous devenez plus présent
  • 15. Vous vous concentrez sur les choses importantes
  • 16. Vous avez plus de temps pour réfléchir
  • 17. Vous réalisez qui sont vos vrais amis
  • 18. Vous arrêtez de soutenir les monopoles
  • 19. Vous vous concentrez sur vous-même
  • 20. Vous passez du statut de consommateur à celui de créateur

11. Vous commencez à utiliser les médias sociaux

Vous n’êtes plus utilisé par les réseaux sociaux lorsque vous vous échappez des réseaux sociaux. Vous commencez à utiliser les médias sociaux pour vos propres gains.

Je sais pourquoi beaucoup de gens ne peuvent même pas envisager de ne pas vérifier Facebook, Instagram et Twitter en permanence. Objectivement parlant, il y a une tonne de valeur à l’intérieur de ces plateformes. Je ne peux pas le contester.

Pourtant, quitter les médias sociaux ne signifie pas toujours qu’il faut supprimer l’application pour ne plus y revenir.

Personnellement, je garde mes profils actifs, mais avec une petite astuce. Je demande à Facebook ou twitter etc.. de ne plus me suivre. Cela signifie que lorsque j’ouvre Twitter, par exemple, je ne vois pas un défilement infini où des gourous font la queue pour me « dire » comment devenir meilleur ou avoir des pub ciblé pour que j’achète un truc donc  je n’ai pas besoin.

Il n’y a rien quand j’entre. Pas une page blanche mais presque.

Quand je veux vérifier quelque chose, j’accède à mon Twitter et je fais mes recherches et je sors presque de suite.

En d’autres termes, vous pouvez utiliser les médias sociaux de manière délibérée. N’entrez sur les sites que lorsque vous voulez trouver quelque chose. N’y entrez pas pour trouver quelque chose dont vous avez besoin. Deux choses complètement différentes.

12. Vous récupérez votre attention

« Le monde entier est infecté. Des zombies partout. Aucun signe d’espoir ! »

Ce n’est pas l’affiche d’un nouveau film. C’est la réalité actuelle.

Dans l’ère pré-Facebook. Nous avions le temps du face-à-face. Maintenant, nous avons le temps du face-à-face téléphonique.

Il est difficile de parler aux gens, de se connecter avec eux lorsque leur visage est toujours face à un écran lumineux avec des éléments qui sautent.

Je comprends parfaitement pourquoi les gens se sentent poussés à rester en ligne en permanence. Il n’y a pas de fin. Vos profils sont constamment alimentés de nouvelles choses à vous montrer. Consommant non seulement votre temps, mais aussi votre attention.

Je ne crois pas que beaucoup de gens comprennent à quel point l’attention devient faible lorsqu’on fait défiler des images (et la nouvelle mode : les vidéos) pendant toute la journée.

Elle se détériore assez rapidement. La déconnexion du monde permanent vous aidera à vous rappeler qu’il y a plus.

Pas plus d’endroits où aller. Pas plus de photos à aimer. Mais plus de moyens de vous concentrer sur ce qui compte le plus pour vous.

13. Vous commencez à chercher des ressources finies

Le journal d’un petit magasin du coin dans une rue animée ne contient peut-être pas toutes les nouvelles. Mais il y a quelque chose que nous voulons tous : une fin.

Avec un journal, vous pouvez comprendre ce qui se passe aujourd’hui tout en buvant votre café du matin et poursuivre votre vie.

Nous continuons à faire défiler les pages en ligne parce que nous savons qu’il y a plus. Mais plus ne signifie pas meilleur. Voir toutes les variations de mèmes en ligne (des choses répétées à l’infini avec quelques variantes) ne va pas améliorer vos compétences. Cela va les détruire.

Lorsque les ressources informationnelles ont des limites, cela vous aidera à vous concentrer sur ce que vous lisez en ce moment, et non sur ce que vous pourriez lire un moment plus tard.

14. Vous devenez plus présent

Puisque vous ne pensez plus à « mince, j’ai probablement de nouveaux likes sur ma photo, je devrais vérifier pour me sentir bien« . Vous vous concentrez sur la chose que vous faites sans perturber constamment votre flux.

En éliminant les pensées sur ce que « je suis potentiellement en train de manquer », vous devenez plus calme. Plus ancré. Plus présent. Plus concentré sur ce que « je suis en train de faire maintenant ».

Au lieu de sortir avec un ami pour que vous puissiez tous deux fixer vos téléphones, vous profitez de la compagnie de l’autre.

15. Vous vous concentrez sur les choses importantes

Nintendo vient de sortir un nouveau jeu vidéo. Netflix vient de lancer un nouveau documentaire. Votre grand-mère partage à nouveau des photos d’elle sur la plage.

Il y a toujours quelque chose de nouveau qui se passe en ligne. Quelque chose d’amusant. Quelque chose d’excitant. Quelque chose qui vous donne l’impression que votre monde est super génial.

Malheureusement, quand vous rangez votre téléphone, c’est toujours vous. Le même vous, dans le même appartement, faisant les mêmes choses que d’habitude.

Les choses amusantes en ligne ne signifient pas des choses importantes.

Lorsque les médias sociaux sont retirés de votre vie, vous créez le temps dont vous avez besoin pour vous concentrer sur les choses importantes. Par exemple, passer plus de temps de qualité avec votre famille et vos amis.

16. Vous avez plus de temps pour réfléchir

La réflexion est souvent négligée. Même si nous le faisons tout le temps, nous n’en parlons jamais. Nous ne pensons pas que la réflexion soit importante.

Quelques instants de solitude, avec rien d’autre que vos pensées nues, peuvent vous rendre fou. C’est ce qui arrive généralement quand on est habitué à observer constamment la vie des autres.

Mais plus de temps ininterrompu pour penser, c’est comme gribouiller. Vous essayez différentes idées dans votre tête. Vous testez un concept. Vous réfléchissez soigneusement à vos mots avant de les écrire sur une feuille de papier. En clair, c’est utile.

En réfléchissant davantage à une certaine chose, vous serez mieux préparé lorsque vous commencerez réellement à la faire.

17. Tu réalises qui sont tes vrais amis

Je me souviens quand j’étais plus jeune. Je regardais le nombre d’amis que j’avais sur Facebook et j’étais ravi par ce chiffre : plus de 700 amis. « Mec, je dois être sensationnel », pensais-je.

Mais avec le temps, on se rend compte que ce chiffre n’est qu’une mesure utilisée par les sites de médias sociaux pour vous forcer à rester. « Reprenez contact avec vos amis. Partagez vos souvenirs. Rejoignez plus de groupes… » Comme si nous avions besoin de plus de groupes Facebook dans nos vies.

Lorsque j’ai abandonné les réseaux sociaux, j’ai réalisé que mes vrais amis ne sont pas plus d’une douzaine. Et au lieu d’essayer d’entretenir des relations qui n’ont pas d’importance. Je me suis concentré sur celles qui comptent.

18. Vous arrêtez de soutenir les monopoles

Si vous avez déjà joué au jeu Monopoly, vous savez que ça craint quand une personne détient toutes les rues. Tous les chemins de fer. Et un fichu hôtel sur chaque parcelle de terrain sur la carte, ça énerve.

Mais avec nos efforts combinés – ou simplement notre utilisation de la négligence. Nous aidons les grandes plateformes de médias sociaux à devenir encore plus grandes.

Alors que nous jouons au Monopoly dans l’espoir de gagner, c’est au début de la partie – quand tout le monde joue – que nous nous amusons le mieux. Pas quand l’un des joueurs obtient tous les biens sur le terrain.

Si nous arrêtons d’utiliser Facebook, Instagram, Snapchat ou encore Tiktok (je crois le pire réseau social qui existe), ou si nous commençons à les utiliser plus délibérément. Nous pourrions inspirer les autres à faire de même. Et lorsque cela se produira, nous pourrons empêcher l’expansion mondiale des plateformes de médias sociaux dogmatiques qui tentent d’interférer avec chaque partie de nos vies.

19. Vous vous concentrez sur vous-même

Une grande partie du défilement des médias sociaux consiste à regarder ce que tout le monde fait. « Hé, un chien mignon… » ; « Mon voisin fait vraiment travailler ses muscles… » ; « Charlotte vient de lancer une newsletter, tant mieux pour elle… ».

Mais en quoi le fait de regarder la vie glamour des autres vous aide-t-il à améliorer votre vie ?

En bref, ça ne l’aide pas.

Cela ne fait que vous distraire de ce que vous voulez faire.

Lorsque vous fermez la fenêtre sur la vie des autres, vous ouvrez largement la fenêtre sur la vôtre.

20. Vous passez du statut de consommateur à celui de créateur

Dans l’un de mes récents billets sur la façon dont ma vie a changé après avoir abandonné les médias sociaux, j’ai écrit : « Je ne veux pas consommer la vie des autres. Je veux créer une vie qui vaut la peine d’être consommée. »

À l’ère de la surcharge d’informations, il est facile de finir par se noyer dans les faits et les histoires de personnes que vous ne connaissez pas – et que vous n’aurez jamais l’occasion de connaître.

Je veux dire, recevoir des mises à jour de votre célébrité préférée est excitant. Mais pour qui ?

Les personnes que les sites de médias sociaux nous recommandent de suivre ont déjà tout compris. Ils ont de l’argent. Un statut. Des vies luxueuses. Pourquoi passer notre temps à regarder leurs superbes vies au lieu de créer une meilleure vie pour nous-mêmes ?

Pourquoi ne pas utiliser les outils qui ont permis aux gens de devenir célèbres et appréciés, ceux que nous suivons de manière si obsessionnelle, pour créer quelque chose qui vaille la peine d’être suivi ?

Quelques réflexions finales

Qu’on les déteste ou qu’on les aime, les plateformes de médias sociaux sont là pour rester.

Bien sûr, les médias sociaux présentent de nombreux avantages. De nombreux emplois ouverts sont liés à la gestion des comptes de médias sociaux. Des appels vidéo faciles pour voir vos amis qui vivent dans un autre pays peuvent être effectués en appuyant simplement sur un bouton. Certaines personnes créent même des entreprises uniquement sur des plateformes comme Instagram – non pas que je pense que ce soit une bonne chose, mais c’est une autre histoire.

Mais comme tout le reste dans la vie, l’équilibre est la clé.

Soit vous utilisez les médias sociaux, soit vous les laissez vous utiliser.

C’est à vous de décider. Vous pouvez soit bombarder votre cerveau de distractions sans fin. Ou vous pouvez utiliser ce temps pour approfondir des sujets qui vous intéressent vraiment.

Et si vous voulez quitter les médias sociaux, mais que vous ne savez pas par où démarrer, commencez tout simplement par une petite pause en éteignant votre téléphone pendant quelques heures.


Vous souhaitez vous évader, prendre du plaisir pour quelques heures, pensez à prendre un DAYUSE dans l’ hôtel de votre choix.

DAYsurf Luxembourg (DAYUSE)

Lire les derniers articles


De l’info durable pour nous, consom’acteur !!

DES ACTIONS POUR UN DÉVELOPPEMENT DURABLE AU LUXEMBOURG
NAPPILLA, LE BLOG ZÉRO DÉCHET N°1 AU GRAND-DUCHÉ DE LUXEMBOURG

Les Livres PDF les plus téléchargés 





Si tu souhaites copier des images ou des infographies ou prendre des idées des textes pour ton site web ou blog, tu peux le faire sans aucun problème. Peux-tu juste mentionner le blog en mettant le lien [ https://nappilla.blog/ ], par avance un grand MERCI.


Nappilla est le blog de la société Nappilla.com
58 rue Michel Rodange L7248 Bereldange Grand-Duché de Luxembourg.

Contact – Mentions légales – Condition Générale d’utilisation


Utilisez mon lien de parrainage https://crypto.com/app/ycd5cfyf7k pour vous inscrire sur Crypto.com et nous recevrons tous les deux des $25 USD 🙂

Tout conseil proposé dans cet article et à titre informatif, veuillez toujours consulter votre médecin traitant ou gynécologue pour toute question concernant votre santé.