infographie waste ed plastique chaque jour chaque mois chaque année - blog nappilla Luxembourg
© Nappilla.blog | Blog en mode Zéro Déchet – Nappilla.com

Illustrations de la quantité de plastique que l’on absorbe chaque semaine mois et année.

Je pense que tu t’en doutais, mais suite à une étude révélée par la fondation WWF (World Wildlife Fund), il s’avère que nous sommes déjà bien contaminés par le plastique. Cette étude a souvent été résumée expliquée, détaillée à maintes et maintes reprises, mais j’ai l’impression que peu de personnes agissent pour un changement radical concernant le plastique dans nos assiettes. C’est pour cette raison, que tu trouveras juste en dessous un résumé de cette étude, qui je l’espère t’aidera à prendre une décision.


Le plastique est partout « air, eau, aliments… »

D’après une étude de l’Université de Newcastle, un être humain pourrait ingurgiter pas moins de 5 grammes de plastique chaque semaine. Cette étude met en lumière les principales voies par lesquelles le plastique pénètre dans notre organisme et ce que nous pouvons faire pour corriger ce gros problème. L’augmentation de l’utilisation de plastique et les limites du recyclage aboutissent à une production de plastique gigantesque. Depuis 2000, le monde a produit autant de plastique que toutes les années précédentes cumulées.

La production de plastique vierge a été multipliée par 200 depuis 1950 et a augmenté à un taux de 4 % par an depuis 2000. Si la capacité totale de production de plastique prévue est atteinte, la production actuelle pourrait augmenter de 40 % d’ici 2030. Le plastique est utilisé en tant que matériau jetable, si bien que plus de 75 % de toutes les matières plastiques jamais produites sont aujourd’hui des déchets, dont une part importante est mal gérée. Ils correspondent au plastique non collecté, jeté à l’air libre, ou envoyé dans des décharges sauvages ou non contrôlées.

1 tonne de plastique pour 3 tonnes de poissons d’ici 2025

Parmi ces déchets mal gérés, environ 87 % s’infiltrent dans la nature et se transforment en pollution plastique. Par exemple, si rien ne change, l’océan contiendra 1 tonne de plastique pour 3 tonnes de poissons d’ici 2025 (c’est juste demain). La pollution plastique affecte l’environnement naturel de la plupart des espèces sur Terre. Les animaux se retrouvent enchevêtrés dans des gros débris de plastique, ce qui entraîne des blessures aiguës et chroniques, voire la mort.

Plastique et Microplastique

Les animaux ingèrent également de grandes quantités de plastique, que leur système digestif ne peut absorber, ce qui entraîne des brûlures internes, des occlusions digestives, voire la mort. De plus, il a été démontré que les toxines provenant de plastique ingéré nuisent à la reproduction et affaiblissent le système immunitaire des animaux. Les microplastiques sont définis comme des particules de plastique de moins de 5 mm de diamètre. Les microplastiques primaires sont des plastiques directement libérés dans l’environnement sous forme de petites particules tandis que les microplastiques secondaires sont des microplastiques issus de la dégradation de plus grands morceaux de plastique .

Une personne pourrait ingérer en moyenne 5 grammes de plastique

«On estime qu’une personne pourrait ingérer en moyenne 5 grammes de plastique par semaine», soit l’équivalent d’une carte de crédit. Une nouvelle étude de l’Université de Newcastle, en Australie, a examiné de plus près le manque de données sur l’impact de la pollution plastique sur l’alimentation humaine. L’étude visait à estimer la quantité moyenne de plastique ingérée par les humains en analysant et en synthétisant la littérature existante mais limitée sur le sujet. Les résultats confirment les inquiétudes au sujet de la grande quantité de plastique que nous ingérons chaque jour.

Problème de la bouteille d’eau en plastique

La plus grande source d’ingestion de plastique est l’eau potable, car on trouve du plastique dans l’eau partout dans le monde. Une étude sur l’eau en bouteille, portant sur un ensemble limité d’endroits à travers le monde, a révélé que tous les échantillons contenaient du plastique. Les résultats montrent que l’air intérieur est plus fortement pollué par le plastique que l’air extérieur. Pour aller plus loin, les scientifiques s’efforcent d’obtenir des informations plus précises sur la pollution par le plastique, la façon dont il est distribué et la quantité consommée.

Un exemple de projet en cours est le suivi du plastique dans les océans. Ce projet, qui se terminera en 2022, vise à créer une carte 3D de la nappe de plastique océanique. Un autre domaine de recherche clé porte sur l’identification des effets de l’ingestion de plastique sur la santé humaine. Les effets à long terme de l’ingestion de grandes quantités de plastique sur notre santé ne sont pas clairs, mais des études sont en cours.

Les effets à long terme de l’ingestion de plastique sur le corps humain ne sont pas encore bien documentés. Des études sont en cours pour mieux comprendre les effets du plastique sur notre santé. L’un des principaux défis de la recherche est la présence écrasante du plastique dans notre vie quotidienne, ce qui rend très difficile d’isoler l’effet d’un mode d’exposition spécifique des autres causes d’exposition possibles.

Et la solution alors !??

Il faut bien prendre conscience que le monde change, mais pas forcément dans la bonne direction, du moins, sur certains sujets. Le plastique est réellement devenu un enjeu majeur, un problème qui nous touche tous. Nous devons absolument réduire notre consommation de plastique. La stopper serait bien difficile, car nous le savons tous, tout objet qui nous entoure provient du pétrole, transformé en plastique. Mais il est tout à fait possible de réduire notre impact en essayant d’utiliser des alternatives qui sont bien souvent présentes ou du moins qui l’ont été dans le passé et que nous avons oublié, peut-être par facilité. Nous pouvons changer les choses à nous de prendre les bonnes décisions.

Penses-tu utiliser trop de plastique au quotidien? As-tu déjà modifié ta façon de faire, ta façon d’acheter de consommer ? Penses-tu que l’on va trop loin et que ce n’est pas forcément un problème majeur . N’hésite pas à utiliser l’espace commentaire ci-dessous et à partager mon article. Et surtout, pense à t’abonner pour être sur à recevoir mes articles. À bientôt pour de nouvelles informations.

5 grammes de plastique chaque semaine- Nappilla blog - Blog zéro déchet
© Nappilla.blog | Blog en mode Zéro Déchet – Nappilla.com
20 grammes de plastique par mois - Nappilla blog - Blog zéro déchet
© Nappilla.blog | Blog en mode Zéro Déchet – Nappilla.com
125 grammes de plastique tous les 6 mois - Nappilla blog - Blog zéro déchet
© Nappilla.blog | Blog en mode Zéro Déchet – Nappilla.com
250 grammes de plastique chaque année - Nappilla blog - Blog zéro déchet
© Nappilla.blog | Blog en mode Zéro Déchet – Nappilla.com
2.5 kilos de plastique en 10 ans - Nappilla blog - Blog zéro déchet
© Nappilla.blog | Blog en mode Zéro Déchet – Nappilla.com
20 kilos de plastique sur une vie- Nappilla blog - Blog zéro déchet
© Nappilla.blog | Blog en mode Zéro Déchet – Nappilla.com
Voici la Quantité de plastique que tu avales chaque semaine, mois, année - Nappilla blog
© Nappilla.blog | Blog en mode Zéro Déchet – Nappilla.com

Illustrations de Waste-Ed  traduites par Mr Mondialisation

Sébastien

Lire les derniers articles


Traitement en cours…
Terminé ! Vous figurez dans la liste.

Si tu souhaites copier des images ou des infographies ou prendre des idées des textes pour ton site web ou blog, tu peux le faire sans aucun problème. Peux-tu juste mentionner le blog en mettant le lien [ https://nappilla.blog/ ], par avance un grand MERCI.

De l’info durable pour nous, consom’acteur !!

DES ACTIONS POUR UN DÉVELOPPEMENT DURABLE AU LUXEMBOURG
NAPPILLA, LE BLOG ZÉRO DÉCHET N°1 AU GRAND-DUCHÉ DE LUXEMBOURG